L’importance des relations dans les cultures collectives

L’importance des relations caractérise la plupart des cultures collectives (Asie, Amérique Latine, Afrique). C’est une clé essentielle pour comprendre les comportements dans ces pays là.

L’individu existe surtout par ses relations et son rôle de maillon social. Il est avant tout un membre de sa famille (En chinois, on donne toujours son nom avant son prénom), du groupe, de l’entreprise, de la société.

Cette identification de l’individu à sa fonction sociale explique en particulier la forte sensibilité au respect de certaines convenances pour éviter toute humiliation publique (Face asiatique, Honneur arabe, etc).

Que ce soit en entreprise ou dans la vie quotidienne, les relations lubrifient le fonctionnement de la société et l’économie : trouver un fournisseur ou un prestataire, recruter un salarié, accomplir des démarches administratives, tout cela passe souvent par des réseaux de connaissances et des échanges de faveurs.

En affaires, l’établissement d’une relation de confiance est un préalable indispensable à toute collaboration professionnelle. Cette phase est souvent troublante pour les occidentaux, car souvent assez longue.

En conséquence, l’importance de ces aspects relationnels est à l’origine de tout un ensemble de pratiques quasi-incontournables; en particulier en contexte d’affaires : cadeaux, sorties, alcool, convivialité, etc.

 

Share this Post