Au delà du masque de la personnalité

La clef voilée – Charles Sabourin

« Personnalité » vient du mot « personna », qui désignait en Grèce le masque porté par les acteurs lors des représentations théâtrales.

La personnalité peut-être vue comme le masque social : c’est l’identité que nous nous façonnons en réponse aux attentes de notre éducation, notre famille, nos amis, ou plus généralement de la société (valeurs morales, critères de réussite,, etc)

Ce masque finit souvent par etre une forme de prison et une source de souffrance pour l’individu, car il l’empêche de se déployer dans toute son authenticité. Mécanismes de défense, calculs, stratégies : une grande quantité d’énergie est utilisée pour « coller » avec l’image que les autres ont de nous ou que nous avons de nous-mêmes.

L’expérience de vie nous invite à dépasser ce masque. Ce processus de désidentification permet à l’individu de reprendre contact avec son centre, son Etre intérieur, calme et serein, alors que le masque social a tendance à le maintenir en périphérie de son être, soumis aux remous  et aux changements du monde, ainsi qu’à la la quête d’approbation auprès des autres.

Pour les personnes très identifiées à leur identité sociale, cette fissuration progressive du masque des apparences est parfois douloureuse, car elle balaie nos représentations du monde et ce à quoi nous étions attachés jusque là (conception du bonheur, possessions matérielles, relations, etc). Cette évolution est intimement liée à la notion d’attachement et de perte qui nous invite à lâcher ce qui fait notre identité. C’est un mécanisme d’érosion, de dissolution qui nous permet de nous délester du superflu (tant matériel que psychologique) pour redécouvrir l’essentiel.

Lorsque nous avons pris du recul par rapport à notre personnalité, nous redécouvrons avec plus d’évidence notre connexion à nous-mêmes, à la vie, au règne vivant et aux autres êtres. L’individu peut alors exprimer sa créativité véritable.

Cette démarche a été suggérée de tout temps par les sages des différente cultures, en particulier à travers le célèbre « Connais-toi toi-même ».

Share this Post