Etats-Unis, la logique du contrat

La logique contractuelle est une pierre angulaire de la société américaine.

Si cette logique nous paraît naturelle, il faut pourtant garder à l’esprit que :

  • De nombreuses cultures de la planète n’accordent pas une valeur si importante aux contrats : leur fonctionnement repose plutôt sur les relations interpersonnelles.
  • Ce qui est spécifique aux Etats-Unis, c’est que cette logique juridique s’applique quasiment à toutes les sphères de la société : elle régit aussi bien les relations clients fournisseurs, que les relations employeurs-salariés ou les relations citoyens-gouvernants.

Historiquement, l’idée américaine de contrat est de permettre de travailler au service d’un autre sans toutefois hypothéquer sa qualité d’homme libre (Liberté, pilier de la civilisation américaine !), contrairement à une dialectique maitre-esclave classique à l’époque.

Symboliquement, le fait de définir l’ordre social par un bout de papier (la Constitution américaine) et non par l’image d’une autorité incarnée par une personne (Roi, Pape, Empereur, Père, Mère, etc) est un tournant important dans l’histoire de l’humanité.

Elle est basée sur :

  • le principe d’une collaboration entre égaux (contrairement aux sociétés traditionnelles, plus hiérarchiques) de durée limitée (contrairement aux sociétés asiatiques où es engagements se prennent pour le long terme).
  • un échange de services régi strictement par un accord honnête, transparent, non équivoque. Le contrat délimite avec précision le périmètre de travail et les responsabilités de chacun. Rappel : la culture américaine est orientée sur l’écrit et les faits…Ce qui n’est pas le cas de nombreuses autres cultures (Latinos, Asie, Afrique)

Cette importance des aspects juridiques explique notamment :

  • le prestige associé à la profession d’avocat aux Etats Unis.
  • Le fait que les américains sont souvent relativement « procéduriers » : ils font exactement ce qui est écrit dans le contrat d’affaires ou la description de poste

Cette logique du contrat a bien sur de nombreux avantages : basée sur une approche objective, structurée, rationnelle, elle évacue ou limite les risques d’interprétations subjectives des événements, et donc les conflits potentiels. Elle s’est d’ailleurs diffusée dans l’ensemble de la sphère occidentale, puis à travers le monde avec la mondialisation des échanges, notamment par le biais de l’OMC.

Cependant, nous verrons dans un article ultérieur les principales limites ou risques de cette logique, en particulier en cas d’interaction avec des cultures moins formelles.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, ce thème est remarquablement développé dans l’ouvrage du sociologue francais P. d’Iribarne, « La logique de l’honneur ».

Share this Post