Les contes et les mythes, une porte vers notre inconscient

Dans notre Occident rationaliste, les contes et les mythes sont parfois relégués au rang de petits histoires gentillettes, propres à distraire les enfants.

Pourtant, ces histoires constituent souvent une puissante voie de compréhension, d’évolution et de réalisation : en court-circuitant notre mental,  elles interpellent notre inconscient, et activent en nous des forces intérieures qui contribuent à notre maturation, des forces signifiantes qui participent à l’intégration de notre psyché. En cela, elles ont une qualité « opérative ».

De nombreuses cultures ont conservé cette tradition orale des contes et mythes. Par exemple en Afrique, grâce aux « griots » (conteurs), mais également en Amérique latine à travers la tradition chamanique.

Les Grecs de l’époque pré-socratique avaient bien compris la complémentarité entre le Mythos et le Logos, entre la puissance vivifiante de ces récits mythologiques et la qualité structurante de la logique rationnelle (qui prédomine en Occident).

 

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*