Les principaux textes sacrés de l’hindouisme

Ci-dessous quelques éléments pour s’orienter dans ces textes sacrés, qui constituent sans aucun doute l’un des piliers les plus anciens et les plus fondamentaux de la sagesse de l’Humanité :

Les Veda

Les Veda (en sanskrit, « connaissance ») sont les textes de référence de la culture védique, ancêtre de l’Hidouisme : ils ont d’abord été transmis oralement avant d’être ultérieurement formalisés par écrit. Les parties les plus anciennes dateraient du 18 ème avant J-C et les plus récentes du 3ème siècle avant J-C. Les Veda sont composés essentiellement de quatre parties, dont la plus célèbre est la Rigveda (composé de plus de 1000  « rig » = « hymne » en sanskrit)

Les Upanishad

Textes ésotériques et mystiques, ils sont le plus souvent écrits en prose, allant de quelques lignes à 50 pages. Ils ont été rédigés à partir de 700 avant J-C. Ils sont au nombre de 108. Le thème fondamental est l’identité entre Atman, l’âme individuelle et Brahma, l’âme universelle. Le but de l’existence, la méditation, et le cycle des renaissances sont les autres thèmes exposés.

Le Mahabharata

Mahabharata (en sanskrit « la grande geste des Bharata » en Inde du nord), le plus long des poèmes épiques de l’Inde, répartis en 18 livres. Il est composé d’environ 100 000 vers, et est également attribué à Vyasa. Le sujet central du Mahabharata est la guerre entre les Kaurava (symbolisant les forces du Mal) et les Pandava (symbolisant les forces du Bien).

A l’origine, le Mahabharata était transmis oralement à l’occasion de fêtes. Les manuscrits qui ont été rédigés par la suite, entre le 4ème siècle avant J-C et 4ème siècle après J-C, font l’objet de variantes selon les auteurs et les régions de l’Inde. La récitation et l’audition du Mahabharata constituent un rite hindou d’une très haute valeur. La littérature et le théâtre indiens en tirent encore aujourd’hui de multiples thèmes.

La Bhagavad Gita

La Bhagavad Gita (qui veut dire « le chant du Bienheureux Seigneur » en sanskrit), livre VI du Mahabharata, est un poème sanskrit symbolique de 700 vers (shlokas) répartis en 18 chants, datant d’environ 2 000 ans. C’est un dialogue entre Arjuna, prince Pandava et archer remarquable, et Krishna. Il suggère en particulier que le Dieu Universel est en toutes créatures, et que l’homme est Dieu Lui-même.

La Bhagavad Gita livre les enseignements fondamentaux de la spiritualité hindoue; elle est considérée par l’ensemble des courants de l’hindouisme comme la synthèse de la sagesse des textes sacrés plus anciens. De grands penseurs occidentaux ont écrit qu’elle était « le plus grand livre qui soit sorti de la main de l’homme ».

Le Ramayana

Ramayana veut dire en sanskrit, « la geste de Rama ». C’est un des textes les plus importants de l’hindouisme, composé de 7 livres et 24 000 strophes, datant du 3ème siècle avant J-C, et complété ultérieurement. Le Ramayana raconte l’histoire de Rama, 7ème incarnation de Vishnou. Comme le Mahabharata, le Ramayana a exercé une très grande influence sur la littérature et les arts de l’Inde.

Les Purana

Purana, ensemble de textes épiques sanskrits qui font partie de la littérature sacrée de l’hindouisme. Les Purana (veut dire « les temps primitifs » en sanskrit), ont été écrits à partir du 4ème siècle après J-C pour transmettre l’enseignement des Veda, des Brahmana et des Upanishad aux fidèles peu cultivés (à l’époque les femmes et les membres des castes inférieures).
Traditionnellement, il y a 18 Purana majeurs et 18 Purana mineurs, tous écrits en vers, chacun étant consacré à l’une des trois représentations divines Brahma, Vishnou et Shiva.
Les plus célèbres sont le Bhagavata-Purana (qui contient une biographie de Krishna) et le Vishnou-Purana.

Source : merci à http://revue.shakti.pagesperso-orange.fr/txthind.htm. Je vous suggère de visiter ce site pour plus de détails sur ce sujet.

Share this Post