Cultures collectives et cultures individualistes

Concernant la relation entre l’individu et la société, il est coutume de distinguer deux types fondamentaux :

  • les cultures dites collectives ou communautaires
  • les cultures dites individualistes

La table ci-dessous donne un premier aperçu des éléments qui les différencient. Il faut garder à l’esprit que derrière cette première classification se cachent des différences plus fines, mais cette approche a l’avantage de fixer les idées pour débuter sur ce thème.

 

Regards croisés :

Nous avons tendance, souvent bien malgré nous, à juger les personnes qui fonctionnent différemment. L’exemple ci-dessous nous montre combien notre regard est souvent biaisé, et combien ce que nous prenons pour un avis « objectif » est presque toujours coloré par notre filtre culturel

Un membre d’une culture collective se perçoit en général comme dévoué et loyal. Il peut parfois percevoir les membres de sociétés individualistes comme :
– manquant d’implication dans le groupe
– manque de soutien familial, indifférence
– froideur relationnelle

Un membre d’une culture individualiste se perçoit en général comme autonome, responsable, ayant une personnalité originale, singulière. Il peut parfois percevoir les membres des sociétés collectives comme :
– peu autonomes
– personnalité effacée
– favoritisme envers famille et amis, au détriment de la transparence et des règles éthiques

 

Share this Post